Yoriyas - Yassine Alaoui Ismaili

Casablanca, not the movie

  • Nom : Yassine Alaoui Ismaili alias Yoriyas
  • Age :  31 ans
  • Occupation : Chorégraphe et Photographe
  • Localisation : Casablanca

Discipline en plein essor, la photographie devient le moyen d’expression de plusieurs jeunes marocains qui se démarquent par leur talent et leur savoir-faire souvent acquis de façon autodidacte. Yassine Alaoui fait partie de cette street generation qui s’inspire de ce qui l’entoure pour produire des clichés pleins de caractères. Pour Yassine, alias Yoriyas, tout a commencé en parcourant différents pays en tant que danseur et chorégraphe – sa première passion – lorsqu’il se baladait appareil photo à la main et qu’il capturait des souvenirs comme n’importe quel touriste. Au fil de ses voyages et de ses rencontres, Yoriyas prend de l’assurance, et d’une pratique intuitive  passe à un exercice de la photographie plus consciencieux.

 

« La rue, c’est là où je me sens en confiance »

C’est en 2015 que l’artiste emprunte la voie de la street photographie influencé entre autres par son passé de street-dancer et son rapport familier à la rue.

« Quand je suis revenu à Casablanca, j’ai vu la ville différemment »

Ville natale de Yassine, Casablanca se retrouve au centre du travail du photographe. La métropole aux multiples facettes ne cesse de l’inspirer. La série du photographe Casablanca, not the movie, rend hommage à cette ville et dépeint les paradoxes qui animent le quotidien casablancais et qui la rendent terriblement vivante : entre orient et occident, tradition et modernité, communautarisme et individualisme. Yoriyas nous offre alors des clichés aux couleurs contrastées et aux compositions symétriques, mettant en avant des moments figés dans le temps, presque trop parfaits pour être réels. Cette envie de représenter la complexité de Casa et de s'émanciper du regard des "occidentaux" nous rappelle aussi ces paroles de Hoba Hoba Spirit qui dans El Mirikane, répond à la question de savoir ce qu'ils connaissent de nous :

"Casablanca le film, évidemment elli dar fi Hollywood intégralement à cause de ça depuis plus de cinquante ans vous croyez qu’on vit toujours en noir et blanc"

Premier prix du World Street Photography, en à peine deux ans, Yassine Alaoui a collectionné les récompenses les plus prestigieuses et a entre autre été publié par les magazines National Geographic et Urban Street Photography. Après avoir exposé à Londres, Milan ou encore Dublin, Yoriyas prépare une nouvelle exposition à Casablanca cette fois et finalise un projet de documentaire qui relie le Maroc et l’Allemagne à travers les fameux Grands Taxis, ces Mercedes des années 70 complètement déglinguées mais si singulières qu'on a du mal à s'en défaire.

Découvrez notre sélection de sa série Casablanca, not the movie