The Blooze, première série d'animation marocaine

Capture-d’écran-2015-02-11-à-16.01.10-e1423673663282.png
10380965_823004754426622_3702580671207330950_n
10380965_823004754426622_3702580671207330950_n

The Blooze, c’est le projet ambitieux de 4 jeunes passionnés de cinéma d’animation et de jeux vidéos : Youssef Ouazzani (management et marketing), Hamza Touijri, Badr Dalkah (infographistes 3D) et MohammedBakr Sikal (ingénieur informatique et musicien). Fraîchement diplômés, ils se voient difficilement envisager une carrière classique et décident alors de poursuivre leur rêve : créer la première série d’animation produite au Maroc ! On avait rencontré Youssef à l’occasion de la dernière édition du Summerlab organisé par OpenTaqafa. Curieux, ouvert, et spontané, il nous avait parlé de son ambition de monter un projet. Quelques mois plus tard, il nous dévoile enfin les coulisses de The Blooze, l’histoire d’un puma bleu asocial, un peu sarcastique et souvent désagréable qui se lance à la recherche de son identité. Et quand les enseignements mangas croisent l’humour décalé à l’américaine, ça donne ça :

  • The Blooze est un projet assez inédit. Comment vous est venue l’idée de créer la première série animée marocaine ?

Nous voulions nous lancer dans la communication au départ, et nous préparions une maquette 3D pour valoriser nos compétences auprès de nos prospects. C'est en travaillant sur cette idée que Hamza a créé Sky, notre puma bleu, et Sam, notre chimpanzé géant. Nous avons tout de suite senti le potentiel de ces personnages. Je me suis donc concentré sur cette base pour imaginer un premier draft de leur storyline et de leur univers. C'est par la suite, en affinant le scénario avec Hamza, qui créait en parallèle d'autres personnages pour le concept, que notre projet s'est vu impulsé d'une première version du scénario sur laquelle nous nous sommes basés pour débuter l'aventure.

  • Quelles sont vos références, vos sources d’inspiration ?

Notre processus de création repose sur de nombreuses références à partir desquelles nous essayons de créer un mélange entre tendances actuelles et influences du monde. En matière d'humour et d'animation, pour nous les maîtres en la matière restent les Disney, Dreamworks, Pixar et autres géants américains. Leurs films qui nous inspirent le plus ? Monstersinc, L'âge de glace, Shrek, mais aussi la série TMNT2012Dans un autre registre, nous apprécions aussi beaucoup l'esprit de l'humoriste québécois François Pérusse, à qui l'on doit notamment la trame sonore de certaines pub Oasis. 

En revanche, lorsqu'il s'agit de mécanique, complexité scénaristique, profondeur, et rebondissements, nous nous inspirons fortement des mangas japonais et leur utilisation des arcs narratifs qui permettent entre autre de développer l'intrigue sur plusieurs épisodes.

En ce qui concerne la musique, nous aimons beaucoup le travail de Nobuo Uematsu, le compositeur japonais qui a signé la plupart des musiques de la saga de jeux vidéo FinalFantasy. Nous souhaitons rester sur la même gamme pour assurer une cohérence musicale propre au concept, et commençons ainsi par composer les thèmes des personnages sans prendre en compte les scènes. Ce n'est qu'une fois que nous aurons définis nos personnages, leurs caractères et leurs histoires en musique, que nous adapterons le résultat à nos scènes. Quant à l'identité sonore générale de la série, nous partons sur un thème bluesy, alternant différents rythmes.

  • Quelles sont vos ambitions avec ce projet ?

A travers ce mélange de codes et de références américaines et nippones, nous espérons créer un style nouveau et captivant, qui puisse parler à tout le monde en portant un message universel. Nous avons fait le choix de l'anglais pour justement toucher une cible internationale.

Notre ambition à terme est donc de faire de The Blooze la première série d'animation marocaine destinée à l'export, qui jouerait, in fine, le rôle de locomotive pour le développement de ce secteur au Maroc, voire même à l'échelle du continent africain.

LatestRime EL KHALIDYArts