Muhcine Ennou

Clichés de rue

  • Nom : Muhcine Ennou
  • Occupation : Graphic Designer et Photographe
  • Age : 25
  • Localisation : Rabat
  • Websitewww.muhcine.com
  • Instagram : @muhcineen

Nous avons découvert l'univers de Muhcine sur instagram d'abord. Son feed léché se parcourt comme autant de scènes de rue, de scènes de vie, qui nous interpellent quelques fois mais que nous ignorons bien trop souvent.

Muhcine est un street photographe. Il déambule dans les rues : de Rabat à NY, Marrakech à Los Angeles, à la recherche de natures mortes pour figer l'éphémère, saisir le présent dans toute son épaisseur, et célébrer l'art de la contemplation* dans des sociétés trop frénétiques.

Crédit photo : Walid Bendra
  • Quel était le point de départ de ta "carrière" de photographe ?  

j'ai toujours eu pour habitude de me cacher derrière mon appareil et de prendre ma famille en photos. Je n'ai jamais voulu être pris moi-même en photo, et je trouvais ça magique !

Quelques années plus tard, mon chemin a recroisé celui de la photographie quand mon oncle m'a offert mon premier appareil, j'étais alors étudiant en graphisme. Depuis, je suis constamment à la recherche de moments à capturer, et cela me mène souvent dans des aventures surprenantes.

  • Tes photos semblent si contemplatives. Les personnes, les ombres et les états de quiétude apparaissent comme la matière première de tes clichés… 

Les photos que je prends rendent compte d'abord de ce que tout le monde peut voir au quotidien, avec ce que là suppose de positif et de négatif. Bien qu'elles représentent la vérité honnête du monde d'aujourd'hui, ces histoires racontées ont peu de chance d'être vus par nos sociétés constamment pressées. En fin de compte, ce sont de brefs moments de vie perdus de la vie de tous les jours que je tente de partager.

  • Qu'y a t'il de spécial dans tes virées de photographe au Maroc ?  Les gens, l'environnement… quel est ton ressenti ? 

Quand je marche dans la ville, à la recherche de scènes de vie dont je ne fais a priori pas partie,  j'aime marcher à rebours de la foule, je me sens invisible. Les lieux publics sont pour moi comme des bocaux de bonbons, avec des combinaisons fascinantes de couleurs, de formes, de nuances et d'émotions.

Nous avons demandé à Muhcine son Harraga bag, et nous ne sommes pas surpris de voir qu'il est aussi minimaliste que son univers le prédisait.

 

Si tu devais tout quitter et partir du jour au lendemain, qu’emporterais-tu avec toi ? Ton mac, ton bouquin préféré, ton chat ? Prépare ton Harraga Bag et raconte-nous son histoire…

  • Quelques montres. Je suis un grand fan d'horlogerie
  • Quelques appareils photo
  • 1 dollar. Longue histoire…
  • Mon laptop
  • Carnet de dessin et stylo
  • Téléphone
  • 4 disques durs qui contiennent toute ma vie

* La contemplation et l'art de prendre le temps d'observer le monde est le sujet du livre de Pico Iyer, The Art of Stillness, qui, à rebours des exigences d'aujourd'hui,nous invite à développer un autre regard sur le monde.

Ici la vidéo de son TED :

https://www.ted.com/talks/pico_iyer_the_art_of_stillness