Manal Mhada

manal_mhada.jpg

Nom : Manal MhadaAge : 28 ans Occupation : Co-fondatrice d'Amendy FoodsLocalisation : Agadir

Le Bio made in Morocco c’est le crédo de Manal Mhada. Tout juste docteur en sciences agronomiques et agro-alimentaires, notre nouvelle Ness Lioum s’est frayée un chemin dans l’entrepreneuriat responsable en co-fondant une marque de distribution alimentaire soucieuse de la qualité de ses produits et de leur apport nutritif.

Capture d’écran 2016-06-03 à 11.35.54
Capture d’écran 2016-06-03 à 11.35.54

Nous avons découvert Manal à travers le réseau Enactus où elle faisait partie de l’équipe Enactus IAV Hassan II aux côtés de Mohammed Bendaanane et Mohamed Louay Metougui. 

amendy unilever
amendy unilever

L'équipe avait alors remporté le troisième prix des jeunes entrepreneurs sociaux organisé par Unilever, marquant ainsi le début de l’aventure Amendy Foods.

Un projet 100% vert – et rouge – qui s’inscrit dans un mouvement d’initiatives éco-responsables en plein essor dans le royaume, et qui pose la question d'une nouvelle définition du développement durable et de la RSE, non plus comme des concepts importés des pays développés, mais comme des enjeux contextualisés et adaptés à des économies devant allier développement et responsabilité.

Nous avons posé quelques questions à Manal sur son projet, sa vision et son ambition, voici ses réponses.

  • Quel a été le point de départ du projet ?

L'idée du projet vient d’une réflexion sur des problématiques importantes d’ordre globale qui touche de près l’agriculture marocaine. D’une part, il y a les défis liés à la rareté des précipitations et les changements climatiques ; des aspects qui ont des répercussions directes sur les récoltes et la rentabilité des activités agricoles. D’autre part, il y a les problématiques de santé et d’alimentation qui découlent d’une tendance de plus en plus haussière des marocains à consommer les fast-foods et les aliments transformés. Obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, telles sont les manifestations de ces enjeux qui pèsent lourd sur le budget du Royaume. Le projet s’inscrit donc dans cette volonté d’apporter des solutions appropriées à ces problématiques tout en considérant les aspects socio-économiques et environnementaux.

manal cover
manal cover

Tout comme mes deux collègues co-fondateurs de cette jeune entreprise, je suis lauréate de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II de Rabat. Notre équipe est issue d’une formation scientifique et technique avec des profils complémentaires. Nous sommes deux docteurs d’Etat en sciences agronomiques et agro-alimentaires, un ingénieur de formation technique et des techniciens entrepreneurs spécialisés dans le domaine de l’agriculture.

  • Quelle est la vocation d’Amendy Foods ?

Nous cultivons des graines à haute valeur nutritionnelle qui rapporte plus à l’agriculteur marocain tout en s’adaptant au climat aride et semi-aride. Les produits que nous commercialisons s’inscrivent dans la ligne du naturel, sain et nutritif. Ils procurent au consommateur une alimentation complète et équilibrée et une santé et un bien-être meilleurs.

Notre premier produit est “Les Graines de Quinoa”. Le quinoa est un super-aliment largement consommé dans le monde pour sa forte teneur en nutriments. Sans gluten, il est riche en protéines, fibres, vitamines et minéraux.

Cette plante annuelle est originaire de la région des Andes (Amérique du Sud). Elle est cultivée par les andins depuis la nuit des temps.

  • Quelles sont les valeurs et les engagements derrière un tel projet?

Nos engagements s’articulent autour de cinq fondamentaux.

- Premièrement, une agriculture responsable : collaborer avec les agriculteurs pour éliminer l’utilisation de produits phytosanitaires et gérer l’eau de manière responsable dans le but de réduire les émissions carbone. Impliquer les agriculteurs dans un système de diversification des productions agricoles de la petite échelle variétale jusqu’à la grande échelle de l’espèce pour une meilleure gestion des maladies et de mobilisation des ressources du sol. S’engager à ce que l’intégralité de la production soit en conformité avec les bonnes pratiques agricoles.

- Deuxièmement, une production responsable : produire tout en réduisant au maximum l'impact de l’unité de production sur l’environnement. Notamment la réduction de l’utilisation d’eau et d’énergie et la réduction des déchets.

- Troisièmement, nous proposons une alternative alimentaire responsable en offrant aux consommateurs des produits sains, nutritifs et diversifiés.

- Quatrièmement, nous sommes une entreprise éthiquement responsable, et nous avons pour objectif d'offrir de bonnes conditions de travail aux employés, de leur permettre un fort développement personnel et professionnel, afin d'atteindre un niveau élevé d’engagement de l’équipe technique et administrative ainsi que des employés et de cultiver ainsi un fort degré d’appartenance à l’entreprise Amendy Foods.

- Enfin, nous nous plaçons en tant que partenaire responsable  pour agir en tant qu’acteur économique local, responsable face aux enjeux sociétaux, de développer de nouveaux modèles de business avec les parties prenantes pour améliorer la qualité de vie de communautés parfois fragilisées.

  • Un projet d’une telle envergure nécessite des moyens, comment avez-vous obtenu les fonds nécessaires pour vous lancer ?

L'investissement qui a été nécessaire au démarrage a été financé en partie par les fonds que nous avons perçus de la part d’Unilever Maghreb et de l’OCP Entrepreneurship Network. La main d’œuvre, l’emballage, l’installation de la culture, la location des terrains agricoles avec leur équipement d’irrigation, telles sont les volets de l’investissement pour mettre en marche notre activité.

  • Comment peut-on se procurer du Quinoa Amendy ?

Nos produits sont disponibles dans deux magasins, à Rabat et à Marrakech, mais aussi via des campagnes de prévente sur notre page Facebook dans la limite du stock disponible ou encore en précommande sur notre site internet.

amnedy
amnedy

D’ailleurs, pour cette année agricole nous sommes à notre 2ème année de production avec une superficie de 13 hectares. Nous estimons pouvoir récolter fin Juin une quantité de 6 tonnes.

  • Toutes les Start-ups ont eu leur lot de difficultés, quelles ont été les votres ?

L’une des difficultés majeures que nous avons rencontrées, c’est de convaincre les agriculteurs de passer d’une culture qui consomme beaucoup d’eau et d’intrants chimiques à une culture alternative plus saine. Pour pallier à ce problème nous avons fait un champ de démonstration avec l’implication d’un agriculteur. Ce qui a poussé le reste des agriculteurs à s'intéresser à la culture alternative que nous proposions.

  • Quels sont vos objectifs et vos ambitions pour le futur ?

Notre volonté en tant que jeunes entrepreneurs est de faire d’Amendy Foods l’entreprise de référence pour les produits alimentaires sains et nutritifs. Notre vision est de commercialiser des lignes de produits variés qui offrent le meilleur de la nature au consommateur tout en adoptant une agriculture durable.

La diversité dans toutes ses formes est une richesse : pour cette raison nous réfléchissons à la composition de nouveaux produits à base de quinoa et d’avoine ainsi qu’au développement de mélanges adaptés à la gastronomie marocaine.

Sur le plan environnemental nous visons à produire plus mais différemment, en utilisant des espèces rustiques pour implanter notre activité dans les régions semi-arides marocaines, en réduisant l’utilisation des eaux souterraines et en éliminant tout intrant chimique de la chaîne de production.

Amendy est fondée sur un modèle économique innovant : l’Inclusive Business. Ce modèle a tous les potentiels de créer des solutions gagnant-gagnant au profit des entreprises tout en ayant un intérêt social. Nous produisons et commercialisons des produits adaptés aux communautés les plus pauvres, tout en les incluant dans notre chaîne de valeur. Le business model d’Amendy Foods a été conçu pour créer de la richesse tout en luttant contre la pauvreté. Ceci à travers notre collaboration avec les petits agriculteurs, les femmes et les jeunes dans la région où nous sommes implantés.