[LE SON DU WEEKEND] Where you come from de Disclosure

Depuis quelques jours, le duo britannique de producteurs Disclosure a sorti 5 morceaux, un retour en force après près de deux ans d'absence. Dans le sillage de ces sorties aux accents particulièrement rétro et funk, un cinquième single un peu spécial vient d'être publié. Connus pour leurs featurings, les frères Howard ont choisi pour "Where you come from" de sampler la voix du soudanais Kamal Keila, tout juste réédité par Habibi Funk, projet de l'allemand Jannis Sturtz, également co-fondateur du label Jakarta Records (Kaytranada, TA-KU, Tom Misch, Malca,...). Aux paroles politisées de l'artiste soudanais, viennent s'ajouter les drums orientaux du groupe égyptiens Al Massrieen, rois de la pop psyché dans les années 70 et également réédités par Habibi Funk. Quelques nappes de moog et les beats signatures de Disclosure complétent ce morceaux hyper surprenant qui nous transporte le temps d'un voyage musical. Et peut importe d'où vous venez, tout le monde est invité à entrer dans la danse ! 


"C'est beau de voir Comment la musique de Kamal inspire une nouvelle genration de musiciens. Aussi, les gars nous ont contacté pour s'assurer que les artistes originaux soient payés. Respect à Disclosure."

- @HabibiFunk


Kamal Keila est la première découverte un peu fortuite et miraculeuse de Habibi Funk au Soudan. De sa carrière, il ne restait plus que deux cassettes un peu moisies d'un enregistrement en studio datant de 92. Sur ces cassettes, Keila chante en anglais et en arabe, et sa musique aux paroles engagées emprunte à la fois à la musique éthiopienne et à la funk et la soul américaine. Sur "African Unity", le morceau samplé par Disclosure, celui qu'on appelle le Fela Kuti soudanais chante le blues, la liberté, l'unité et la réconciliation dans le contexte politique chargé de son pays. 

Habibi Funk était le deuxième artiste que l'on avait invité dans le cadre de notre série de concerts ENCORE. L'occasion de revivre l'ambiance de cette soirée où le casablancais Polyswitch avait assuré le closing.