L'art islamique comme clé de compréhension de la création contemporaine

Capture-d’écran-2015-03-05-à-15.08.25.png

Recevoir des expositions étrangères en partenariat avec les musées les plus prestigieux du monde faisait partie des promesses de Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées, à l'inauguration du Musée Mohammed VI en octobre dernier. Après la retrospective inaugurale sur les "100 ans de création contemporaine au Maroc",  Rabat accueille ainsi "Le Maroc médiéval, un empire de l'Afrique à l'Espagne", exposition présentée au Louvre à Paris d'octobre 2014 à janvier 2015. A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 3 juin prochain, cette exposition est l'occasion de découvrir les trésors architecturaux et autres reliques culturelles de l'art islamique du XI au XV siècle et de faire la lumière sur cet âge d'or du Maroc dont l'empire s'étendait jusqu'en Andalousie et a rayonné jusqu'aux confins de l'Orient.

Medersa Al Attarine - Fes - Lioumness©
Medersa Al Attarine - Fes - Lioumness©

Avec plus de 300 oeuvres jusque là disséminées de part le monde, cette exposition enrichie pour sa version marocaine offre de véritables clés de compréhension du Maroc contemporain à travers une fresque riche et éclectique, toujours dans l'esprit de réconcilier le public marocain avec son histoire, à la fois culturelle et artistique, pour mieux envisager l'avenir. Malgré son ancrage dans le moyen-âge, "Le Maroc médiéval"est ainsi résolument en accord avec les lignes directrices du Musée, qui est d'ailleurs le seul espace du royaume à être habilité à recevoir des expositions internationales.

Du 5 mars au 3 juin 2015 au rez-de-chaussée dans la salle Farid Belkahia dédiée aux expositions temporaires. Et pour ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion d'apprécier toute la richesse de la création picturale du dernier siècle, des pièces de l'exposition inaugurale sont maintenues à l'étage et au sous-sol, ce fameux laboratoire de curiosités contemporaines, et coups de coeur lors de notre dernière visite.