Abeer Abu Ghaith

Abeer.jpg

Nom: Abeer Abu Ghaith Age: 30 ans Occupation: Co-fondatrice de Staylinked et Représentante de la Palestine pour Women's Campaign International Localisation: Al-Khalil, Cisjordanie - Palestine

abeer

Cette publication sur le féminisme nous trotte dans la tête depuis près d’un an maintenant, et nous voulions absolument pour ce numéro des profils inattendus, aux idées nouvelles et aux discours éclairés, loin de l’image classique qu’on se fait des féministes dans le monde arabe.

Nous avons découvert Abeer par hasard, et nous avons été tout de suite impressionnés par le profil singulier de cette jeune palestinienne, première femme entrepreneur High Tech de Cisjordanie. Nous ne pouvons pas nier que de nos jours, nous développons quelque part une compassion indélicate devant les sujets qui ont à trait à la cause Palestinienne, les présentant comme légitimes pour le simple fait qu’ils existent, mais croyez le ou non, Abeer nous a surpris par un discours déconnecté de sa réalité géographique, qui est né en Palestine mais qui trouve écho dans le monde arabe entier.

Nous avons cherché par tous les moyens à entrer en contact avec elle pour lui poser quelques questions, et malgré la période difficile qu’a connue son pays cet été, elle s’est rendue disponible pour nous livrer sa vision du combat des femmes arabes d’aujourd’hui.

Voici ce qui est ressorti de nos longs échanges.

Abeer a co-fondé Staylinked en 2013 et l’a pensé comme une plateforme qui joue le rôle d’intermédiaire entre les jeunes diplômés de Cisjordanie en recherche d’emploi, et les entreprises du monde entier. Le réseau se compose de professionnels dans différents domaines tels que la traduction, la conception graphique, l’e-marketing, la saisie de données, la programmation et le développement web.

Quand on demande naïvement à Abeer ce que la vie en Palestine lui a appris, elle répond sans hésitation l’épreuve de la patience, la volonté de dépasser le défi des ressources limitées en les transformant en autant d’occasions d’innover et de créer autrement.

Elle nous a parlé de sa conviction que les jeunes et les femmes ont un rôle déterminant dans la construction du monde arabe de demain. Elle est persuadée que le moment est arrivé pour les pays arabes de briller par une création innovante, capable de s’imposer sur les marchés mondiaux.

La jeunesse pour Abeer, c’est « la colonne vertébrale de chaque nation, son battement de cœur, son souffle et son élan vital ». Dans son parcours, elle a dû faire face au manque de confiance en la capacité des femmes à combattre dans un contexte social difficile et les restrictions qui leurs sont imposées par la société, souvent associées à la religion. La tenue des femmes à l'écart du marché de l'emploi dans le monde arabe est, selon Abeer, en grande partie responsable du retard économique et social que connaissent les pays arabes.

Quand on lui demande comment elle a pu s'imposer en tant que femme entrepreneuse, Abeer nous répond qu'elle ne s’est jamais placée dans une situation de conflit et de confrontation avec les hommes, bien au contraire. Elle les considère comme ses alliés et ses partenaires dans le combat vers une société égalitaire. L'homme pour Abeer, c'est son père, son professeur, son mari et le père de ses enfants, comment pourrait-elle le considérer autrement qu'un partenaire et un allié dans la vie.

"Nous devons nous entraider, nous compléter et joindre nos capacités afin de participer ensemble au changement et au développement auquel on aspire dans le monde arabe".